Investir avec l’Andorre

En 2011, le nouveau gouvernement d’Andorre a dû faire face à l’une des étapes les plus complexes de son histoire. La crise économique que traversait le pays exigeait de tourner la page et de miser sur une libéralisation des investissements étrangers comme stratégie de diversification économique indispensable, face à la crise des secteurs traditionnels.

Dans ce contexte, et pour donner suite à mes réflexions sur la marque du pays et sur le besoin de donner une impulsion au nouveau modèle économique qui se développait et afin de lui donner une visibilité internationale, je me suis rendu compte que je devais m’impliquer dans le patronat andorran car j’ai compris que c’était le secteur privé qui devait donner cette impulsion nécessaire. J’ai ainsi donc profité de l’invitation de l’ancien président de la CEA (Confédération Andorrane des Entreprises), Xavier Altimir, puis j’ai commencé à travailler auprès de lui, d’abord en tant qu’associé, puis en tant que membre du conseil d’administration et enfin en tant que président du comité des relations internationales et institutionnelles. C’est ainsi que nous avons donc entrepris la réalisation d’un document utile à quiconque voudrait expliquer au monde ce que l’Andorre offre comme pays au niveau différentiel, en particulier en raison de son nouveau modèle économique et fiscal, et qui, avec l’ouverture économique et l’homologation avec l’Europe, devaient servir à attirer les investisseurs étrangers vers le pays.

L’Invest With Andorra IWAND a été présenté en novembre 2012 et en décembre de la même année, j’ai moi-même fait une conférence sur la promotion du travail à Barcelone, où nous avons exposé pour la première fois les avantages d’investir en Andorre. Cette présentation a été suivie par une multitude de conférences tant en Andorre que dans toute l’Espagne, la France, le Portugal et d’autres pays comme la Chine, la Russie, les Émirats arabes ou l’Azerbaïdjan. La première impression que j’ai eu avec tous ces déplacements était que l’Andorre était très peu connue et qu’elle avait besoin de beaucoup plus qu’une conférence ou d’un document descriptif de ce que l’Andorre pouvait offrir pour attirer l’attention de futurs investisseurs.

Ainsi, plusieurs années plus tard, la CEA a entrepris une réflexion sur la reformulation de la marque du pays, ce que moi-même et mon fils Pau avions analysé depuis 2011. Finalement, la CEA a créé la Commission « Marca Andorra », soutenue par une cinquantaine de membres dévoués de l’institution, et, tous ensemble nous allions entamer un processus que je me suis lassé d’expliquer dans différents médias et qui a abouti à la présentation solennelle du nouveau projet de Marca Andorra en mars 2019.

Aujourd’hui, après tant d’années et ayant presque été oubliée, l’entreprise que je préside et qui est titulaire des droits d’auteur du document Invest With Andorra, a décidé de le récupérer, en réalisant une mise à jour et de créer un nouveau format. Le résultat sera connu sous peu, mais, ce que je peux dire, c’est que malgré les années passées, cela reste un instrument simple et pratique pour connaître les points basiques sur l’Andorre, pays qui continue à se revendiquer comme l’un des pays les plus compétitifs d’Europe.

Ainsi, tout au long d’une série d’articles, nous allons décortiquer ce document qui décrit à travers différentes sections le meilleur de ce petit grand pays appelé l’Andorre.

La Direction

Augé Legal & Fiscal